Alex est juste unique…
Je l’accompagne depuis quelques mois dans l’essor de son entreprise.
Son ton décalé, percutant et drôle a le mérite de bousculer tous nos idéaux pour rentrer dans notre vérité.
J’aime cette façon qu’elle a de nous bousculer…
Suivez là… Elle ira loin…

🗣Attention moment confession !

T’as déjà eu le sentiment d’être une boulette de merde emballée de papier doré ?💩

✅Dis-moi oui sinon je vais me sentir seule et tellement anormale…

Tu dois te demander d’où je sors cette image bien crado, bien scato !?

Je la sors de mon papa, je t’explique.

Il me racontait que lorsqu’il était petit son jeu préféré, avec l’une de ses petites sœurs, consistait à mettre du caca de chien dans une boîte à chaussures, voire carrément à chier dans la boîte. Ensuite ils emballaient la boîte dans du beau papier cadeau doré et la posaient dans la rue de sorte que quelqu’un la trouve et l’ouvre. C’était leur kiff suprême de voir la tête du passant tout content se transformer en tête de passant tout dégoûté et envahie par l’odeur. Big up à mon papa et à sa version petit mec de 8 ans. ☝️☝️

🗣Moment confession : pendant des années j’ai eu l’impression d’être à la fois cette boîte, son emballage et surtout son fabuleux contenu. J’avais l’impression de devoir camoufler un gros merdier fumant, l’impression de passer mon temps et mon énergie à chercher du papier doré pour me camoufler. Sympa l’image, non ? Désolée pour le côté crado. Peut-être que tu as retroussé le nez de dégout, froncé les sourcils… C’est bien la tête que je faisais en imaginant mon merdier du dedans. Tu imagines la confiance et l’estime de soi qui découle de cette comparaison…

👧🏽Pour moi, le papier doré ça a commencé toute petitoune ! C’étaient les bonnes notes à l’école, les comportements de petites filles sages pour décevoir le moins possible les maîtresses et la famille. Le papier doré, c’était le fait d’être drôle pour avoir des copines, de faire des régimes ou d’acheter de jolis habits pour tenter de plaire aux garçons, de faire les bonnes études pour plaire aux employeurs, de bien suivre les règles de l’entreprise, de devenir corporate, pour plaire au patron… Et puis le papier doré, c’est aussi devenu la panoplie complète de la parfaite compagne, de la parfaite maman, de la parfaite amie.

👩🏽‍🎓Et c’est comme ça que, sans m’en rendre compte, je suis devenue une spécialiste du papier doré. Une spécialiste du camouflage…

Et je ne me décourageais jamais, j’étais hyper vaillante pour ma quête perpétuelle du papier doré. Je pensais que c’était ça la règle du jeu et, qu’à force d’effort, j’oublierais le merdier dedans, peut-être même qu’il disparaîtrait.

Alors je regardais le monde autour de moi pour décider du prochain papier doré que j’allais briguer. Un autre diplôme ? Un nouveau job ? Une nouvelle silhouette ? Un mec comme si ou comme ça ? Une nouvelle voiture ? Une nouvelle compétence ou formation ? Un autre bébé ? Une autre thérapie ? Un nouveau voyage etc… Ça n’en finissait pas.

😥La réalité, c’est que je ne profitais jamais vraiment de ces nouveaux « gains »… Je n’étais jamais en mesure de profiter du moment présent, avec toujours en tête le camouflage et le nouveau papier doré à aller chercher, avec toujours en tête le merdier que je pensais avoir à l’intérieur…

🦸‍♀️Ce syndrome du « merdier du dedans », tu sais, ça donne des gens qui font semblant tout le temps. Je n’ai pas de problème à en parler, tellement j’ai fait partie de ces personnes et, tellement il m’arrive encore de l’être. Lorsque le syndrome du « merdier du dedans » se pointe, tu fais semblant d’être tout ce que tu veux être mais sans jamais y croire.

✨ Tu reflètes la lumière et tu te fais croire à toi-même que tu es faites d’or… ✨

✨💩✨Quand tu te regardes d’un peu loin tu te dis : « Waouh, ça y est j’y suis, j’ai fait mon alchimiste, je me suis transformée en or. »

Mais tout à coup, tu te rapproches et, tu dis : « Putain il y a un truc qui pue ou c’est moi ? »

Tu es belle, tu brilles, tu es lumineuse mais il y a comme un fumet… En fait, tu pues, tu pues la merde !

Ouais, je sais c’est carrément trash et pourtant, dans ces moments, t’as juste le sentiment d’être une méga boulette de merde emballée dans du papier doré. Tu es belle mais dedans ça pue. Ou du moins, c’est de cette façon que tu te regardes et que tu te sens.

🧨 J’ai vécu la plus grande partie de ma vie avec ce syndrome et ce camouflage. Et puis, tout s’est cassé la figure, lorsque la vie qui m’avait envoyé de multiples signaux a fini par tout mettre par terre. Les signaux de la vie qui me disaient « Hé ho, tu ne peux pas continuer comme ça », c’étaient mes douleurs chroniques, ma santé et mon moral tout fragile, ma vulnérabilité à ce qu’on appelle aujourd’hui la charge mentale. Les signaux, c’était cette voix au fond de moi qui me disait « Il y a un truc qui ne va pas, Alex ça pue… ».

Mais je n’écoutais pas, j’avais tellement peur de regarder au-dedans, tellement peur de me confronter au merdier que je restais coincée, dans ce jeu énergivore de quête sans fin du papier doré.

🧨🧨Et puis ce qui devait arriver arriva et ce fut la catastrophe, la crise dans tous les domaines. La vie a mis sur mon chemin une quantité difficilement supportable de deuils, de ruptures et de pertes. Famille, Amour, Argent, Emploi, Logement, Projets, Sécurité… tout par terre… Plus de papier doré.

Alors je n’ai plus eu d’autres choix que de regarder dedans, que de faire face à moi-même… Je n’étais pas du tout guidée dans ce face à face, alors la découverte du merdier s’est faite dans la douleur.

🌱Pour autant ce fut la meilleure chose qui ait pu m’arriver : faire face à ce merdier, baisser les armes, cesser la lutte et connecter enfin avec ce qui était en moi. Ce merdier fait de blessures et d’émotions plus que désagréables, d’estime de moi inexistante, de zones d’ombres et de fausses croyances s’est révélé être le terreau fertile de la nouvelle Alexandra. Car non, ce n’était pas de la merde inutile, ce n’était pas la poubelle à l’intérieur. Aucun déchet, rien à jeter.

C’était une matière brute, faite de moi tout entière, une matière qui demandait juste de la lumière pour pouvoir révéler tout son potentiel.

Et tout aussi doré qu’il soit ce papier doré n’avait jamais été aussi lumineux que ce merdier du dedans. 🌱

😋Depuis ma vie a changé, mon rapport à moi-même, à mes proches, à mes enfants, ma sortie du salariat pour un métier de passion et contribution, mon partage autour de ce qui me plait le plus, l’écriture, etc… La liste est longue mais je te la fais courte, t’inquiète !

Si je te raconte tout ça, ce n’est pas seulement parce que je suis égocentrique. Si, si, pas seulement, je t’assure 😎😉

👯‍♀️👯‍♀️C’est aussi parce que je ne suis pas la seule à expérimenter ces difficultés et, à passer du temps dans la quête de papier doré, que j’appelle aussi la quête de la femme parfaite.

Parce que je vois beaucoup, beaucoup de femmes y être coincées. Certaines en ont conscience, d’autres non.

C’est la raison pour laquelle mon objectif, aujourd’hui, est d’aider les femmes à dire adieu à leur papier doré, à regarder le merdier au-dedans, pour y mettre au jour les multiples pépites que ce terreau fertile peut faire pousser. Parce que oui, il est bien possible de transformer le merdier en or. L’idée première n’est pas bidon, loin de là ! Mais pour cela il ne s’agit pas de camoufler depuis l’extérieur mais de transmuter depuis l’intérieur.

Et cette transmutation permet de créer une vie sur mesure, de liberté et de fun. Parce que oui l’humour peut-être de la partie pour se libérer. Marre du développement personnel trop sérieux et rigoureux. C’est inutile… alors autant le faire efficacement sans se prendre au sérieux non ?

📝C’est comme ça que j’ai créé la méthode que j’aurais aimé suivre, que je suis devenue l’accompagnante que j’aurais aimé connaître à cette période. Et quel putain de pied de continuer ma libération tout en voyant tout plein de femmes autour de moi se libérer de même. Les aider m’aide et je souhaite du plus profond de mon cœur que cette chaîne continue. Que ce qui m’a été transmis, notamment par Caroline, et par toute ma lignée, passe de femme en femme. Que ce que je transmets fasse perdurer la passation. Que chacune y ajoute sa touche, que chacune chérisse son propre merdier pour le mettre en lumière de façon toute personnelle.

Parce que j’en ai ras le bol du développement personnel aseptisé où on ne peut pas dire de gros mots, ni employer d’images un peu trash, sous prétexte de pensées positives mal comprises, d’obligations de lumière perpétuelle aveuglante. Parce que j’en ras le bol, je mets les deux pieds dans le plat, voire dans la merde !

Mais ça ne m’empêche pas d’avoir dans la tête dans les étoiles, de chérir de grands rêves.

Les deux pieds dans la merde mais la tête dans les étoiles, voilà une posture qui m’inspire et toi ?

ALEXANDRA TROTOBAS
alias Trotrobelle,
Créatrice de la méthode FUCK

Retrouvez Alexandra sur :
– Facebook et Instagram : Alexandra_Trotobas_Coach
– Site-Blog : www.lestrotrobelles.fr