Mois : novembre 2015

L’HISTOIRE DE LA MALADIE DE VANINA ET DU PHÉNIX

AVANT DE CONNAÎTRE LE JEU DU PHÉNIX :  Fin 2011, ça fait plus de 8 ans que j’ai été diagnostiquée d’une maladie de Parkinson, mon état de santé est de plus en plus inquiétant, je cherche partout pourquoi je suis malade en me disant que si je comprends le mécanisme de mes maux, que je mets des mots sur mes maux, j’irai mieux. Alors je cherche, je cherche encore, je me documente, je frôle la folie tellement que cette jumelle maléfique comme je l’appelle me ronge le corps et le cerveau. Je crie haut et fort que je m’en...

Lire la suite

Témoignage de Sandrine sur le coaching en ligne

Cela fait des années que je piétine sur mon projet. Je savais bien qu’il fallait que je fasse quelques chose pour ne plus être bloquée. J’ai démarré plusieurs projets, mais je ne suis jamais allée jusqu’au bout. J’ai toujours voulu transmettre et être praticienne en relation d’aide. Alors j’ai eu quelques petits clients par ci par là, mais pas de quoi en vivre vraiment. En fait, je ne savais ni comment m’y prendre, ni comment communiquer, ni même pourquoi je voulais faire ce métier. Quand j’ai vu l’annonce sur FB pour le Coaching en ligne, j’ai eu comme un déclic....

Lire la suite

LA CRÉATION : CHEMIN DE TRANSFORMATION

Première fois que j’ose poser par écrit cette réalité : la création, telle que je la vis est un réel processus de transformation et de guérison. Suite à une agression physique et psychique très violente il y a 22 ans, je me suis vue mourir et j’ai perdu totalement la parole cinq longs jours. Des années ensuite, j’ai vécu à côté, loin de mon corps figé à l’état de stupeur. J’ai continué à avancer grâce à l’adhésion et la rencontre « d’êtres exceptionnels » qui m’ont permis de commencer à relâcher la vigilance constante, d’ouvrir des portes verrouillées, de retrouver la...

Lire la suite

LA SEXUALITÉ M’A SAUVÉE

LA SEXUALITÉ M’A SAUVÉ Et oui, vous avez bien entendu. La sexualité m’a sauvée. À la base de toute action saine, il y a un désir, un élan, une libido. Mais moi, j’étais dans les « il faut » et les « je dois ». Je ne ressentais plus les vibrations et les élans de mon corps. Ce dernier était mort. Le seul organe soit disant noble était mon cerveau que j’avais surinvesti. Bac +12, Mention Bien… Démarrage d’une carrière… Mon cerveau était rempli de connaissances livresques non organiques, vides de vibration, exsangues de vie, mais pleines de concept On disait de...

Lire la suite