Pourquoi les femmes ont besoin d’une tribu ? Pourquoi ce lien est primordial pour guérir le monde ?

Je reviens d’animation du Stage « Au Nom du Corps » en pleine nature du mois de Juillet, stage composé cette fois-ci uniquement de femmes. Je suis toujours autant étonnée de voir la magie du lien qui s’instaure entre les femmes et de voir comment elles en ressortent , nourries, gonflées, pleines, remplies, heureuses….

La sororité ne serait-elle pas la force la plus puissante pour la santé des femmes ? Pourtant nous sommes dans une culture occidentale qui nous en éloignent et qui positionne les femmes en rivalité…

Moi, mes plus belles guérisons intérieures et psychologiques ont eu lieu dans des cercles de femme, dans des stages sur le féminin…. Avant, je cherchais à combler mon vide affectif, ma dépendance, avec comme unique stratégie la rencontre d’un homme… Je me trompais…

Souvent les femmes ont cette même stratégie… Elles cherchent à combler leur vide affectif, leur blessure initiale d’abandon, en se focalisant sur  un homme ; alors que c’est le lien de sororité avec les autres femmes qui va les guérir…

Dans les temps anciens, les femmes partageaient beaucoup plus que ce qu’on le fait maintenant. Elles partageaient les soins donnés à leur bébés ; elles préparaient ensemble les repas. Les femmes et les enfants vivaient ensemble et de façon intimes. Ils y avaient des tentes rouges, où les femmes partageaient le temps de leurs menstruations.

Aujourd’hui beaucoup de femmes vivent isolées et seules, séparées les unes des autres avec beaucoup de charges à remplir et à assumer. Les opportunités de partager des choses ensembles sont extrêmement rares. Elles manquent alors une magnifique ressource qui pourrait pourtant les nourrir de l’intérieur.

Elles tentent alors désespérément de s’accrocher à un homme pour combler tout ce dont elles ont besoin.  Pourtant une seule personne ne peut pas assurer cela…

Les femmes, elles, et entre elles le peuvent !!! Elles obtiennent alors le support mental et affectif qu’elles ont toujours espéré… Les femmes sont des donneuses d’empathie innées, des nurses dans l’âme… Elles savent se donner entre elles se dont elles ont besoin. Elles savent instinctivement comment se nourrir entre elles. Si elles ont manqué de mère, elles vont trouver là une guérison certaine de leur manque. Elles vont trouver le contenant qu’elles ont toujours attendu…. Elles vont trouver le contact et le lien que leur peau et leur chair appellent…

Ce lien entre les femmes, il est urgent de le ré-instaurer… Il est la clé de la paix des corps et des cœurs…

J’ai crée un Groupe des Charlines sur internet… : Pour Charline

J’ai écrit un Roman sur le féminin : « Au Nom du Corps »

Je participe à des tentes rouges… Voir le Numéro du Magazine 2 d’Aout 2015

J’ai participé à de nombreux stages sur le féminin..

J’anime des stages avec les femmes : Prochain Stage du 14 au 18 Sept

En le faisant je guéris mon corps et mon âme… J’aimerai tellement faire plus…

Caroline Gauthier