Sacrée Kathleen. Sacrée dans tous les sens du terme.
Sacrée bonne femme…
Voici l’histoire de la naissance d’une chamane.
Je la vois éclore à sa mission de vie, jour après jour.
Traverser la peur d’être jugée. Elle a osé passer ce pas pour le bien de tous.
Aujourd’hui elle est en pleine lumière… Bravo Kath

Je lis sur mon tableau de bord de la voiture. Il est 18h. On est le 14 décembre 2017. Je viens de parcourir 489 km en 5h30. Je viens de terminer ma journée. Je suis garée devant chez moi. Il fait déjà noir. Je ne devrais pas être étonnée du manque de clarté, c’est l’hiver quand même. Je suis partie à 7h du matin. Mon cœur est lourd. J’ai vu 4 clients aux 4 coins de mon secteur.

J’entends cette phrase qui raisonne dans ma tête.
C’est normal, tu es représentante médicale.

  • C’est ton job d’être sur la route.
  • Tu ne vas te plaindre quand même, tu gagnes bien ta vie.
  • Il y a plein de gens qui n’ont pas le quart de ce que tu as.

J’adore ma maison. Je gagne bien ma vie. Plus de 2.700 euros net par mois, 13ème mois, pécule de vacances, bonus, voiture…  Je ne vous parle même pas de mon Ipad, IPhone, PC, payés par la société ainsi que les abonnements.

J’ai 2 enfants que j’aime de tout mon cœur. Mon fils Luca, mon cœur de beurre de 7 ans. Ma fille Nina, la prunelle de mes yeux, 10 ans. Un mari que j’aime de plus en plus au fil des années, même après 12 ans ! Ben oui, on m’avait dit : « Tu verras après, 10 ans c’est plus la même chose, tu auras envie d’aller voir ailleurs…  »

Rien de cela ne s’est produit. C’est d’ailleurs tout le contraire. Je ne pensais pas que c’était possible d’éprouver tant de choses pour une personne.

Pourtant, je me sens mal ! J’ai envie de pleurer. D’ailleurs je sens déjà les larmes roulées sur mes joues. Je regarde par la fenêtre. Je vois mon fils me faire signe. Il m’attend pour faire les devoirs. Ce rituel est important pour lui. Il le dit : « Les devoirs, c’est avec maman ! » .

J’essuie mes larmes. Je prends une grande inspiration. Je me dis: « Allez ma grande, c’est quoi ton délire. Tout va bien. La vie est belle ! » en affichant un grand sourire.

Et si je mettais mon masque du Bonheur ? Personne ne verra rien. Je me maquillerai pour être belle. Puis, il n’y a pas de raisons de se plaindre, j’ai tout.

Les mois passent. Heureusement, mes croyances sont là pour m’aider à tenir dans mon train-train quotidien.

Je suis dans le Faire-Humain et non dans l’ÊTRE humain. Ce qui m’aide à tenir. J’accomplis mes tâches et mes missions. J’atteins mes objectifs. Tout est beau dans ce monde d’illusions.

Mars 2018, licenciement collectif, Sandrine et Stéphanie, mes collègues et amies, perdent leurs emplois.

La boule à la gorge, j’apprends la nouvelle de leur voix. C’était la première fois que je m’étais autorisée à m’attacher à des gens et à être moi-même dans le milieu professionnel.

La haine monte en moi. Ce monde de déshumanisation ! Que de belles valeurs affichées sur leur mur du bureau : intégrité, respect … .

Malgré l’annonce imminente des licenciements, nous avions fait comme de rien n’était en allant travailler dès le matin… comme de gentils robots attendant d’être débranchés.

Étrangement, mon intuition avait déjà glissé leurs noms. Comment était-ce possible ? Rien ne laissait présager leur sort. Je l’avais pourtant rêvé le jour avant.

De là, va naître, chez moi, un questionnement incessant. Plus je vais résister plus l’univers va me mettre à l’épreuve.

  • Pourquoi mettent-ils des E171 dans les bonbons de nos enfants ?
  • Pourquoi mettre du Nitrite de Sodium dans le jambon?
  • Pourquoi permettre d’élever des poulets en batterie qui vivent 28 jours sans voir le ciel ni la lumière du jour, dans des usines, entassés l’un sur l’autre ?
  • Et la condition animale, avant d’être abattus pour se retrouver dans nos assiettes, on en parle ou pas ? Tout ce stress, cette horreur, cette maltraitance que nous ingurgitons en mangeant ces animaux.
  • Pourquoi produisons-nous autant de déchets en sachant que c’est un fléau pour la planète?

Je ne comprends pas, à l’époque, ce qui m’arrive, car cela a toujours existé. Je viens de me réveiller. Je prends conscience que quelque chose cloche chez moi et que ça ne sera plus pareil.

J’ai peur, qu’est-ce qu’il m’arrive?

Je décide d’accompagner David à son séminaire de développement personnel, ça va me changer les idées. Je suis assise dans la salle au deuxième rang et David a promis un témoignage sur la scène sur ce qu’il a vécu durant ces derniers mois. Il commence à parler et très vite sa voix tremble. Je suis bouche bée. Il ne va pas quand même pleurer devant 150 personnes! Et là, il fond en larmes. Je me sens glisser dans ma chaise, avec une envie d’aller le sauver et, en même temps, je suis figée. Mes larmes commencent à couler. Je ressens tout, fois 1000. Je viens de vivre un moment intense d’émotions. Il vient de m’apprendre qu’on pouvait être soi; vulnérable et humain. La belle leçon !

L’après-midi, on commence par une méditation, une sorte de visualisation à 3 ans. Je me vois sur scène, je donne une conférence. Je me vois souriante et heureuse. Je vibre très fort, je ressens physiquement quelque chose qui remonte de mes pieds, à mes jambes, à mon bassin… Qu’est-ce que c’est ce délire ? Je suis représentante médicale. Je ne vais pas monter sur scène ! C’est quoi ces picotements. (En 2019 je ferai cette conférence à Paris 😁.)

Quelques jours plus tard, je décide d’entreprendre le rituel du Miracle Morning. David m’offre l’agenda. Levée à 5h30 du matin… Et oui ! Je fais une méditation de 20 min, une visualisation de 5 min, 5 min d’écriture de gratitude, et 5 min de lecture de Mantras puissants.

Nos vacances à la montagne sont de plus en plus ressourçantes, nécessaires, la nature, les animaux, cette énergie me nourrit. Je lis de plus en plus de livres sur le développement personnel, le sens de la vie, la mission de vie, le Why, les blessures,…

Septembre 2018, je suis en voiture et, à nouveau comme en 2017, les symptômes d’un « Je ne vais pas bien » resurgissent. Je pleure. J’angoisse. Punaise ! Cela ne va pas recommencer!  » Tu n’es pas une chochotte. Tu es forte. Tout va bien, je vais bien.  »

Je vais chez le médecin pour des petits soucis de menstruations hémorragiques qui arrivent tous les 14 jours. Je constate que c’est à la nouvelle lune et à la pleine lune, étrange.

Après une prise de sang catastrophique, je suis à deux doigts d’être hospitalisée. Je dois m’arrêter. Je suis en burnout.

  • Je n’ai pas le temps, moi, pour un burnout !
  • Cela doit être une erreur. C’est pour les autres, les gens fatigués. Tout va bien moi. Je n’ai aucun symptôme de ce truc-là.

Après deux semaines d’arrêt, je veux redémarrer. Mais là encore, mon médecin prolonge de 2 semaines. Je suis furieuse. Je commence à culpabiliser. Qu’est-ce que mon équipe va dire ? Ils vont perdre la prime collective à cause de moi.

Je suis comme un poisson rouge dans mon bocal, full énergie. J’ai la haine. Je me sens mal. La fatigue est tout le temps présente.

Après 2 mois d’arrêt, j’accepte enfin mon état. J’accueille mon burnout.

Et là, comme par magie, tous les cadeaux arrivent les uns derrière les autres. Je vais recevoir des formations offertes par mes amies thérapeutes, Reiki, Thetahealing, thérapie énergétique (EFT, méridiens, Fleurs de Bach, Huiles essentielles,…), Access Bar. Je me certifie à tout en 3 mois. Je me sens vibrer. J’adore ces formations. Cependant, je commence à capter plein de choses étranges.

En décembre 2018, lors d’une soirée où la fatigue est tellement forte que je décide de monter dormir avec les enfants. Je sens comme des présences. J’ai la sensation que des personnes m’attendent dans le couloir. Mes souvenirs d’enfance remontent à la surface. Ma connexion avec l’invisible, la nature, les animaux…

Et si tout ce que j’avais vécu enfant n’avait pas été imaginaire ?

Je prends un rendez-vous avec un médium réputé. Il va tout me confirmer. Mes ressentis quand j’étais enfant étaient bien réels. Je ressens des énergies, des âmes. Appelez-les comme vous voulez.

J’ai de plus en plus de petits spasmes dans le corps.

Je comprendrai plus tard que c’est de l’énergie tellurique qui circule dans mon corps. Je m’incarne. Je m’ancre à la terre mère. Je me re-connecte à qui je suis.

Je découvre une chouette méditation sur le nettoyage des chakras. Je me détends. Je me sens partir. Je suis là et, en même temps, j’ai l’impression de flotter. Je ressens une chaleur dans le bas du ventre. Ça tourne. C’est intense. Des flashs de corps nus, je commence à flipper. Bien quoi, vous n’auriez pas flipper vous ?!

Ensuite ça monte au chakra sacré (en-dessous du nombril) et ça tourne toujours. Je vois deux serpents onduler autour de ma colonne vertébrale. Mon corps commence à onduler. J’effectue des spirales sur ma chaise. Je suis consciente que c’est étrange. Une peur m’envahit. Je n’ai jamais ressenti ça avant. Cette énergie monte tellement fort que je décide d’arrêter tout.

J’envoie directement un texto à une copine médium qui m’explique que j’ai ouvert ma Kundalini.

  • Ma quoi ?

Punaise c’est quoi encore ce truc.

Petit conseil : évitez d’aller chercher des informations sur la Kundalini par le web. On trouve de tout. Du très bien jusqu’au catastrophique comme aller à l’hôpital psychiatrique, par exemple.

Je décide d’en arrêter là avec cette méditation. Pas envie de terminer zinzin avec des petites pilules roses.

La nuit, dans mes rêves, je vois un visage d’une femme à la peau bronzée et des cheveux noirs qui me regardent. A chaque nouvelle nuit, des détails apparaissent, de la peinture rouge sur son visage, des cordes…

– Elle est prisonnière ! me suis-je dit.

Ma copine me donne le numéro d’une dame qui voit les vies antérieures. J’y crois pas du tout mais je suis curieuse. Je prends un rendez-vous téléphonique avec elle.

Le jour J, je l’appelle et elle me dit au téléphone,

– Mais tu es comme moi.
– Heu… c’est à dire ?
– Tu es médium, clairvoyante, clair ressenti. Tu captes les vies antérieures. Tu peux même modifier les lignes du temps. Tu captes les messages des guides que tu transmettras.
– Non, je ne pense pas ! Désolée.

Elle me demande ensuite de m’allonger sur mon lit. Étrangement, je ressens une énergie remonter de mes pieds jusqu’à ma tête. Elle se connecte à moi. (oui, je sais, c’est le délire ce que je vous raconte)

Des flashs lui arrivent. Elle me dit ce qu’elle voit.

  • C’est un visage de femme, une indienne, Amérindienne Sioux, qui a été emprisonnée par la tribu ennemi « les Corbeaux ».

Je commence à pleurer, je vois la scène aussi. C’est une chamane puissante ! Je vous passe les détails de l’histoire tragique de sa mort mais je suis fière d’elle, elle a sauvé son village, les enfants et les femmes!

La femme me dit que je vais être initiée la nuit pour retrouver toutes mes capacités de chamane.

Chose qui est arrivée quelques mois plus tard. J’ai intégré mes capacités de chamane. Plus tard, j’ai même re-connecté à une vie de sorcière guérisseuse. Oh my god, bienvenue dans mon monde 🙂 Et promis, je n’ai rien fumé, ni bu 😉 Mis à part un Spritz de temps à autre 😉

Aujourd’hui encore, je ne comprends toujours pas comment cela se produit.

Je capte les vies antérieurs, les énergies. Je débloque les nœuds dans le corps. Je parle à nos défunts. Je soigne les gens grâce à des canaux énergétiques. Je réalise des lectures d’âme.

Aujourd’hui, j’ai trouvé ma mission de vie. J’ai quitté mon job de représentante médicale. Près de 17 ans ! Cela devenait, comment dire, impossible de promotionner des médicaments alors que je travaille avec des huiles essentielles, des pierres et des fleurs :-).

J’accompagne les gens à se reconnecter à eux, à leur plein potentiel, et à les amenés sur leur chemin de vie. On a tous un potentiel unique, des capacités. J’en suis convaincue !

Après des dizaines d’accompagnements individuels, j’ai trouvé un processus qui reprend le démarrage de ma re-connection à son être profond.

Mes « patientes » doivent être prêtes. J’enclenche un processus énergétique puissant. Comme l’étincelle dans un moteur à essence, je débloque une énergie que nous allons apprendre à canaliser ensemble.

Récemment, j’ai créé une formation en ligne car je veux aider un maximum de personnes à vivre sereinement cet éveil.

Démarrer le processus de re-connection à soi à l’aide de l’animal de pouvoir. Il vous représente et va vous aider tout au long de votre vie. J’utilise aussi la thérapie de l’enfant intérieur pour libérer vos blocages, vos blessures.

Je réalise des lectures d’âme. Elles donnent les clefs pour trouver son alignement, sa mission de vie, son chemin de réalisation.
L’humain est un ÊTRE exceptionnel. Vous êtes venu avec une raison d’Être, une envie de vous épanouir, une envie de vibrer, de vous accomplir.

Réveillez-vous. 😉

Si, aujourd’hui, était votre dernière journée sur Terre, avez-vous réalisé tout ce que vous avez imaginé ?
Non ? Et si cela commençait aujourd’hui par une toute petite action…

Belle journée,

Je vous envoie Full Love,

KATHLEEN SOUBRI, La louve

Retrouvez Kathleen sur :
– Son site: www.lechamandigital.com
– sa page Facebook, mon groupe : La tanière du Chaman
– sa Chaine YouTube : Le chaman digital (en reconstruction)
– son compte Instagram: le chaman digital
– son compte Pinterest : le chaman digital

Bref, vous tapez le Chaman digital partout 😉 On s’y trouve;-)